SNAP - Mémoires

Par: Jacques Gérin

La pression financière dans les années ’90 a poussé Parcs Canada vers une plus grande commercialisation, souvent au dépens de son mandat de protéger pour les générations futures.

En 1998, la SNAP intervint vigoureusement auprès de la Ministre responsable de Parcs Canada pour corriger cette situation.

A l’instigation de la SNAP, la Ministre nomma une Commission de 11 membres pour évaluer la situation et lui faire des recommandations.

C’est de cette initiative de la SNAP et de l’engagement de la Ministre que la loi sur les parcs nationaux fut amendée pour exprimer de façon absolument claire, que l’Intégrité Écologique est la première priorité dans toute action concernant un parc national.

La Commission, que j’ai eu l’honneur de présider, a été remarquable par ses relations avec les gens de Parcs Canada, les autochtones et les citoyens. Et par l’appui qu’elle reçut de la Ministre, l’Honorable Sheila Copps, qui, rendant le rapport public, déclara « Ce rapport ne sera pas étudié, il sera mis en œuvre ».

Parcs Canada mit en œuvre plusieurs programmes pour donner suite aux recommandations de la Commission. Ce fut un virage important.

En 2010, la médaille commémorative J.B.Harkin fut décernée à la Commission en reconnaissance de l’impact durable de son travail.

Aujourd’hui la SNAP s’inquiète que de nouvelles pressions économiques qui s’exercent sur Parcs Canada ne mettent en danger l’application stricte de son mandat de protéger.

Jacques Gérin
Interim Executive Director, CPAWS (2006)
Chair, Ecological Integriy Panel (1998-2000)
Associate Deputy Minister Northern Development (1985-1989)
Deputy Minister of Environment (1982-1985)